UN MÉTIER ÉMERGENT

Le métier d’Équicien  est inscrit depuis janvier 2014 au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

 

C’est la première fois en France - et même en Europe - qu’un métier en relation avec la médiation animale est officiellement reconnu. L’intérêt de cet enregistrement est d’identifier et clarifier un métier et une pratique.

 

Qui est l'équicien ?

 

C’est un professionnel de l’accompagnement à médiation équine, qui exerce un métier transdisciplinaire. L’équicien est garant et encadrant de projets et d’actions à médiation équine auprès des publics en situation de handicap et/ ou en situation de souffrance passagère ou durable.

 

Il n’est ni thérapeute, ni éducateur spécialisé,même si son action peut ètre thérapeutique Il ne dispense aucun apprentissage équestre et l’ensemble des actions qu’il conduit, est centré sur la mise en relation de la personne et du cheval. Il participe au travers de l’équicie, au développement de la personne, veille à son épanouissement, participe à ses apprentissages sociaux et vise à stabiliser, améliorer un comportement ou réduire une détérioration.

 

Il s’inscrit dans des actions d’accompagnement en spécifiant sa démarche au travers de l’observation directe et de l’évaluation. L’équicien est capable d’évaluer des comportements et des apprentissages. C’est pour cette raison qu’il intéresse autant le champ de la thérapie (physique et psychique), que l’éducation.

 

Pour ce faire, il établit une relation de confiance avec la personne et l’animal. Il élabore son intervention en fonction de l’histoire de la personne et de ses potentialités psychologiques, physiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles. Il prend en considération l’animal afin d’en faire un coéquipier efficace.

 

Il peut être employé par des collectivités territoriales, des associations et des structures privées. Il peut créer sa propre activité. Il est un acteur de la filière équine et médico-sociale.

 

Ne peuvent prétendre à l’appellation d’équicien que les personnes ayant suivi le cycle de la certification d’équicien, soit en formation continue pour adulte, soit par la VAE, soit  en formation initiale post-bac. Ces professionnels diplômés doivent afficher systématiquement leur titre afin que le public puisse les identifier. Toute personne se reconnaissant dans l’équicie peut s’inscrire dans une démarche de VAE pour être équicien.

 

(Extrait de la revue de la Médiation Equine Numéro spécial Reconnaissance du métier d'équicien)